titre powerpoint 2 image               

Réalisation et production

logo definitif

  www.convers-cisterciens.fr 

  33 (6) 64 91 70 33

  originesoubliees@gmail.com

  22 Le Val - 22830 - Plouasne

  France

Un voyage chez les convers

3 FEV 2009

Michel David

Nous vous invitons à un voyage médiéval chez les frères convers de l'Ordre cistercien. Esquissant ici leur portrait nous espérons que vous aurez envie d'en savoir plus... Bonne route!

DSC00701   Copie

Catherine Chair

Flash actualités

29 Juin 2019

Marché monastique à l'Abbaye de Clairvaux

Qui sommes-nous?

 
   

Un premier film "LES HUMBLES A JAMAIS SE DEROBENT"

     

image site MDD5

Michel DAVID

Le journalisme et le cinéma m'avaient attiré très tôt mais faute de disposer des parchemins    nécessaires je ne pouvais m'y engager pleinement et j'optais néanmoins pour la photographie (Institut  Français de Photographie).

Dès le début de ma vie professionnelle (1963), je fus associé en bonne place au lancement des Maisons de la Culture (politique Malraux) et me découvris à cette occasion une passion active pour l'aménagement urbain dont c'était le plein essor: les "villes nouvelles" entre autres. La demande de ce secteur d'activité était forte en matière de méthodes et me permit de développer cette compétence. Je rejoignis les bureaux d'études qui pullulaient à l'époque puis créai URBACTUEL (1972) qui connut durant 10 ans quelques beaux succès. 

En 1981/82 j'eus l'occasion, à la demande du Ministère de la Culture, de poursuivre ce travail d'inventaire et de programmation culturels au profit des nouvelles Régions (Loi Defferre). Midi-Pyrénées me fit confiance pour organiser la concertation sur sa nouvelle politique jusqu'à ce que soit mis en place (Loi Schreiner 1982) le développement de la télévision par câble (Mission interministérielle TV Câble) auquel je participai. Ce furent 3 années intenses au contact d'une cinquantaine d'équipes passionnées qui lançaient dans leurs villes la communication locale interactive.

Les plus grands groupes de services aux collectivités territoriales se lancèrent à leur tour dans l'aventure et j'intégrai l'un d'entre eux - le meilleur - pour assurer son développement dans ce secteur d'activité nouveau pour lui. Cette riche collaboration durera 14 années avant de retrouver en 2000 "ma liberté" et d'envisager de faire enfin "mon" cinéma, et de découvrir mon intérêt militant pour les frères convers.

 

    

IMG 4411

Catherine CHAIR

J'ai toujours été attirée par les sciences humaines, d'abord la littérature, puis la psychologie (transpersonnelle notamment), puis l'anthropologie enfin. Dans ce socle, l'histoire tient une grande place, surtout depuis que les années s'empilent et que le regard s'approfondit et se modifie.

Après 5 années dans le transport international (aérien et maritime), au service presse et documentation, les hasards de la vie (car je fus nomade) me menèrent vers le secteur de lformation (ENS Fontenay-St-Cloud puis ESSEC formation permanente) comme responsable de logistique pédagogique. Parallèlement je m'initiai à la psychologie, au symbolisme et commençai des accompagnements individuels d'écoute et de soutien qui perdureront 30 ans.

Ayant comblé mon intérêt pour le fonctionnement de l'âme humaine, je me suis de plus en plus intéressée au collectif, tant mon besoin d'observer et de comprendre l'évolution de nos sociétés est grand. Je repris des études (Master 2 Ethnologie, Université Paris VII, 2000) et devins consultante et formatrice indépendante (2000-2018). Mon métier me fit plonger au coeur des profondes mutations du monde du travail, liées au numérique (transformation rapide des pratiques professionnelles et des relations interpersonnelles) et à la mondialisation (changement permanent, concurrence, stress et précarisation).

Je ne conçois pas la vie sans apprendre. Depuis 2016, les frères convers ont frappé à ma porte grâce à Michel DAVID et ce projet m'a triplement enthousiasmée: retour vers le Moyen-Age, l'une de mes périodes favorites en histoire, enrichissement des connaissances par la rencontre des médiévistes du film, lien vers la science des religions (ethnologie) et découverte de tous les aspects de la réalisation d'un film dont les techniques du montage, très agréables et excitantes avec l'outil informatique. J'ai donc ouvert la porte aux convers et aujourd'hui, l'aventure continue...

  

"Origines oubliées", une société unipersonnelle d'autoproduction

 

logo definitif 

L'idée et le projet du film apparurent en 2008. Il fallait qu'ils mûrissent en toute indépendance et en toute liberté, au fil de la découverte du mouvement cistercien et de sa face cachée: les convers. Impossibilité pendant de longs mois de lecture et de consultation de formuler un projet dûment construit qui puisse séduire un producteur. Et ce d'autant plus que nous n'avions, en tant que futurs réalisateurs,aucune expérience, aucune compétence à mettre en avant. Mais nous étions persuadés de parvenir à un beau résultat tant le sujet était remarquable et nous intéressait. De plus, forts de notre inexpérience, nous nous passionnions pour l'ensemble des outils et des aspects de la vidéo et souhaitions "toucher à tout" et faire notre film "de A à Z" - générique compris.

Ayant flirté un bon moment avec un projet sur les bastides parce qu'elles ont initié nombre d'aspects de la vie sociale et urbaine modernes, nous découvrions que dans le champ de l'activité et de l'organisation économiques, les Cisterciens détenaient aussi un  grand nombre d'innovations.

Nous décidions alors de monter notre propre structure de production, qu'elle se nommerait "ORIGINES OUBLIEES" parce que ce qui avait inspiré notre histoire nous intéressait plus que tout et qu'enfin, faute de mieux, le film serait réalisé en autoproduction.

 

Guethenoc 2IMG 4445